Primaire du Parti Socialiste: Dernière démarque avant liquidation

2016-09-CORBIERE-Le-piege-des-primaires-1-1La primaire du PS ressemble de plus en plus à l’orchestre du Titanic continuant à jouer pendant que Solferino coule. Les chiffres de participations frisent le ridicule et leur publication, l’escroquerie. Ainsi toute la soirée de dimanche, les représentant.e.s  de la belle alliance populaire, ont asséné des chiffres de participation invérifiables. Puis, vers minuit, la participation a tout simplement disparu avant que le lendemain de nouveaux chiffres soient donnés pour maquiller le désastre mais en omettant de modifier les pourcentages !

Au-delà du rôle de tamis social joué par ces primaires favorisant le moins disant comme l’a bien décrit Alexis Corbière dans son livre  Le piège des primaires, au-delà du triste spectacle des tripatouillages des résultats, au-delà même de la faible mobilisation, qui coupe le dynamisme que les potentiels vainqueurs espéraient pouvoir opposer aux autres candidats déclarés, l’avenir du PS semble très incertain tant les finalistes incarnent le quinquennat de François Hollande.  En effet  côté aile droite on a Manuel Valls chantre de l’austérité et du sécuritaire, de l’autre Benoit Hamon représentant de la fronde aussi habile en parole qu’inefficace dans les votes quand il s’agissait de faire reculer ce gouvernement.

Lire la suite Primaire du Parti Socialiste: Dernière démarque avant liquidation

Pour un Avenir en Commun. Rétrospective des 10 et 11 décembre 2016

161129_kits_v2_-300x300Alors que des matinales aux chaines d’info en continue l’évènement semblait être que le candidat des médias, Macron, organisait un meeting, les militant.e.s de la France Insoumise organisaient 1000 points de vente de l’Avenir en Commun le programme que porte Jean-Luc Mélenchon.

A Montreuil, ce sont les marchés de fin de semaine qui voyaient des militant.e.s mobilisé.e.s pour aller à la rencontre des montreuillois et des montreuilloises.

Avant de se retrouver samedi matin au marché des Ruffins, la première tâche consistait à s’équiper du précieux programme. Ce n’était pas la mission la plus facile car l’Avenir en Commun, malgré deux réimpressions pour un total de 110 000 exemplaires, est difficilement trouvable en librairie. En effet, à peine sorti, le livre se trouve dans le top 10 des ventes.

Lire la suite Pour un Avenir en Commun. Rétrospective des 10 et 11 décembre 2016

Pourquoi ce blog?

fetehuma1C’est tout d’abord l’envie d’écrire et de partager nos points de vue et nos réflexions, qui ont fait l’envie de créer ce blog.

Plutôt qu’un blog individuel pour chacun, il nous a semblé plus cohérent politiquement d’avoir un blog en commun. Nous sommes militant-e-s du Parti de Gauche, nous aimons réfléchir et militer ensemble. Nous nous sommes engagé-e-s dans le réseau d’élu-e-s de la Gauche par l’Exemple, et à présent mobilisé-e-s pour la campagne de la France insoumise soutenant la candidature présidentielle de Jean-Luc Mélenchon. L’idée d’un blog collectif devenait donc une évidence pour nous et encore plus de le porter à trois voix et de l’écrire à 6 mains.

Lire la suite Pourquoi ce blog?

Position des élu-e-s du Parti de Gauche Montreuil sur le compteur Linky

POSITION DES ELU-E-S DU PARTI DE GAUCHE MONTREUIL
SUR LE COMPTEUR LINKY DISCUTE
AU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 JUILLET 2016

Hier soir en conseil municipal a été discuté brièvement la question de l’installation des compteurs LINKY sur notre territoire, prévue à compter de 2017.

Le 8 avril dernier le conseil municipal de Bagnolet à l’initiative du groupe Front de Gauche adoptait un vœu à ce propos, comme un peu plus de 200 communes en France.

Lire la suite Position des élu-e-s du Parti de Gauche Montreuil sur le compteur Linky

Expression des élu-e-s du Parti de Gauche Montreuil suite au Conseil municipal du 15 juin 2016

logo-pg93-membre_fdg-verticalComme toutes les collectivités, le budget de la ville de Montreuil connaît une saignée inédite. La baisse des dotations due par l’état à notre commune est la conséquence directe du pacte de responsabilité et du CICE décidés par le gouvernement. Ces décisions visaient, comme le demandait le MEDEF, à baisser la fiscalité des entreprises tout en affichant une stabilisation des impôts sur le revenu.

Ces cadeaux faits au MEDEF devaient permettre selon Pierre Gattaz de créer 1 million d’emplois. On sait maintenant que ces baisses ont surtout permis d’augmenter les rémunérations des grands patrons et alimenter spéculation et dividendes.

Lire la suite Expression des élu-e-s du Parti de Gauche Montreuil suite au Conseil municipal du 15 juin 2016

Intervention de Franck Boissier devant l’UCR pour les 120 ans de la CGT

imageMesdames, Messieurs, les diffuseurs de « Vie Nouvelle » ;

Je tenais en préambule à excuser auprès de vous, Patrice Bessac, maire de Montreuil, qui m’a chargé de vous saluer et de le représenter aujourd’hui, en tant qu’élu en charge du lien avec les organisations syndicales. Et c’est pour moi un honneur tout particulier en tant que syndiqué d’intervenir devant ma famille syndicale.

Lire la suite Intervention de Franck Boissier devant l’UCR pour les 120 ans de la CGT

« Périmètre et siège de l’établissement public Est-Ensemble », pourquoi nous n’avons pas pris part au vote

Lors du conseil municipal du mercredi 30 septembre, nous n’avons pas souhaité participer au vote de la délibération relative à « l’avis du conseil municipal sur le projet de décret en Conseil d’Etat fixant le périmètre et le siège de l’établissement public Est-Ensemble ». Voici pourquoi : Nous partageons l’analyse de la loi Notre (Nouvelle organisation territoriale de la République) qu’a développée Jean Charles Nègre.


Cette loi, qui met en place la métropole du Grand Paris, les élus-e-s du Front de gauche s’y opposent. Non pas que la solidarité régionale ne soit pas un enjeu : enjeu de justice sociale et écologique entre des territoires aux niveaux de richesse très inégaux, enjeu de lutte contre le mal logement, contre le mal transport et bien d’autres. Mais, la mise en place de la métropole du Grand Paris, loin de répondre à ces enjeux, constitue un recul démocratique, une recentralisation des décisions qui les éloignent des citoyens, et une accentuation de la compétition des territoires. Ainsi, dans le domaine des transports, la priorité est donnée non pas à résorber les fractures géographiques dans les mobilités, mais à la connexion des aéroports internationaux et des technopôles.

Cette réorganisation territoriale aurait nécessité un grand débat démocratique. Au lieu de cela, tous les conseils municipaux au travers de délibération comme celle qui nous occupe, reçoivent de l’État une injonction à donner un avis consultatif sur un décret délimitant le périmètre et le siège des établissements publics territoriaux qui ne sont plus une association volontaire des communes mais deviennent une obligation légale imposée par l’État.

Cette délibération sous couvert de définir le périmètre et le siège de l’Établissement public territorial, constitue le premier acte de la mise en place de cette loi. C’est pourquoi, compte tenu à la fois de l’orientation libérale qui sous tend le projet de métropole mais aussi de la manière autoritaire dont l’État la met en place, avec plusieurs élu-e-s du groupe Front de gauche, membre d’Ensemble! et du Parti de Gauche, nous ne prendrons pas part au vote sur cette délibération.

Laurent Abrahams, Franck Boissier, Riva Gherchanoc, Capucine Larzillière.