Alexis Corbière répond à la Fédération des Murs à Pêches de #Montreuil #Circo9307

affiche60x80logophiFRanceinsouV3_Page_2Dans le cadre de la campagne législative sur la 7ème circonscription de Seine-Saint-Denis, Alexis Corbière le candidat du Mouvement La France Insoumise, il répond à la Fédération des Murs à Pêches de Montreuil.

———————————–

Montreuil, le 03 juin 2017

Fédération des Murs à Pêches

Cher-e-s toutes et tous,

J’ai lu avec attention la lettre ouverte que vous adressez à l’ensemble des candidat-e-s aux législatives de Montreuil Bagnolet.

Dès la séquence présidentielle terminée, j’ai débuté les initiatives sur ces deux villes afin de rencontrer les habitant-e-s pour continuer à défendre le programme l’Avenir en Commun que j’ai porté avec Jean-Luc Mélenchon mais également pour m’imprégner des enjeux de ce territoire.

18893284_10211107362174536_3202237912903334003_nLes Murs à Pêches à Montreuil, comme le Clos du même nom à Bagnolet font la richesse de notre patrimoine. J’en suis d’autant plus conscient depuis ma visite à vos côtés, l’une des toutes premières visites lorsque j’ai débuté ma campagne. J’ai habité cette ville, j’en avais entendu parler comme beaucoup. Ils ont été en effet longtemps fermés au public et à ses habitants des quartiers du haut, je vois bien le travail auquel vous œuvrez chaque jour pour la préservation de ce qu’il en reste, pour l’ouverture vers l’extérieur, et ce dans la diversité des associations rassemblées au sein de ce collectif. Je ne manquerai pas de vous visiter chacun, chacune lors du festival qui s’annonce dans quelques jours. Quelle énergie et quel labeur ! Oui à l’action citoyenne, oui à la concertation, oui à l’action politique qui vient en soutien des deux pré-requis que je viens d’énoncer.

Et pour moi très franchement il ne s’agit pas d’une question locale. Comme de nombreux thèmes sur la défense des services publics dans nos villes et nos quartiers, le thème de l’écologie se défend nationalement. Je rappelle que le programme que je défends est celui de l’Avenir en Commun et des livrets thématiques qui le complètent. Sur l’écologie ce sont 7 livrets : la mer, la forêt, les énergies renouvelables, l’eau bien commun, l’objectif zéro déchet, l’agriculture et la planification écologique.

18740322_10211107158449443_3454940748178297673_nPour l’objectif zéro déchet j’ai cru comprendre que le quartier Signac Murs A Pêches bénéficiera dès la rentrée prochaine de l’expérimentation mise en place par le territoire d’Est Ensemble. Ce n’est pas un hasard si ce quartier a été identifié comme tel pour travailler sur cet objectif.

La règle verte en quelques mots, c’est l’interdiction des destructions et le refus d’appropriation des écosystèmes, et notamment l’obligation d’un bilan écologique global pour tout projet d’aménagement comprenant ses conséquences en matière d’empreinte écologique et d’impacts sur la santé.

Il m’apparaît indispensable de prendre en compte de nouveaux indicateurs de progrès humains telles les actions sociales et culturelles, comme vous le faites, pour qualifier véritablement le niveau de bien être et non pas s’appuyer sur la seule valeur marchande telle que définie par le produit intérieur brut actuellement . Je n’oublie pas la dimension économique déterminante pour la Seine-Saint-Denis, département le plus jeune de France métropolitaine, créateur et novateur, mais pas n’importe comment et dans le respect des acteurs présents à vos côtés, ceux de l’économie sociale et solidaire. Je ne les cite dans ce courrier, il me faudra les rencontrer et discuter avec eux. Je comprends la contradiction à laquelle ils doivent faire face aujourd’hui avec le seul projet qui leur est présenté : « Inventons la métropole ».

Je ne veux pas m’immiscer dans les affaires municipales, comprenez-le. Je sais pouvoir compter sur quelques élu-e-s de la majorité qui me soutiennent et qui sont opposé-e-s à ce projet, à la fois pour le périmètre qui intègre une parcelle des Murs alors qu’à mon sens seul le site EIF suffisait et à la fois par manque de transparence et de visibilité donnée sur le « gain immobilier » aux promoteurs qui eux-mêmes ne savent pas trop jusqu’où aller dans leurs propositions. Celles et ceux qui m’accordent leur soutien sont les mêmes qui se sont exprimés en défaveur de la Métropole du Grand Paris que le gouvernement précédent a imposé comme soi-disant réforme institutionnelle. Nous sommes et j’en suis des fervents défenseurs de l’échelon communal et départemental.

Si la règle verte telle que nous la nommons est une des priorités politiques du programme écosocialiste que je porte, c’est parce que l’intérêt écologique doit primer sur l’intérêt économique. Pour les Murs à Pêches, l’enjeu c’est bien la préservation de notre biodiversité. Elle doit se réaliser collectivement, dans la concertation avec vous bénévoles et salariés, et avec la population.

Si je suis élu député le 18 juin prochain, je reviendrai vers vous pour que nous y travaillons ensemble.

Mes amitiés insoumises.

Alexis Corbière

Candidat de la France insoumise dans

la 7e circonscription de Seine-Saint-Denis