Mesures hivernales : Montreuil renforce l’accueil et l’accompagnement des sans-abris

7_logo_montreuil

Communiqué de presse
Ville de Montreuil

Montreuil, le mercredi 14 décembre 2016

Cet hiver, comme depuis plusieurs années, la ville de Montreuil contribue au dispositif de mesures hivernales de l’État en ouvrant de façon volontaire un gymnase municipal pour renforcer les mesures destinées à mettre à l’abri les personnes à la rue, en rupture et privées d’hébergement. Un dispositif qui dépasse la simple mise à l’abri en créant les conditions d’un véritable accompagnement.

Dans le cadre du dispositif préfectoral des « mesures hivernales » (ex-plan grand froid), la Ville de Montreuil est l’une des rares communes de Seine-Saint-Denis à organiser volontairement l’accueil des personnes sans-abris au sein d’un gymnase municipal. Cet effort de solidarité renforce durant l’hiver les capacités d’accueil coordonnées par le 115 et complète les places déjà existantes en matière d’hébergement d’urgence à Montreuil.

Pour faire face au nombre croissant de demandes de mise à l’abri reçu par le 115, Montreuil ouvrira à la mi-décembre un gymnase municipal. Il offre une capacité d’hébergement d’urgence pour 30 personnes (il s’agit d’hommes seuls, isolés, jeunes ou moins jeunes) durant un mois minimum et un mois et demi maximum.

Le gymnase accessible uniquement via une orientation par le 115, est ouvert de 18h à 11h du matin, chaque personne accueillie y bénéficie d’un accès facile aux sanitaires (toilettes et douche) et d’un lieu de repos équipé d’un lit et de couvertures ; de chaleur et de réconfort; d’un repas du soir et d’un petit déjeuner; d’un kit de douche.

La structure médico-sociale La Boussole tient égale ment une permanence d’accompagnement psychologique et psychiatrique, enrichissant la portée du dispositif.

L’an passé, le gymnase municipal a été mis à disposition pendant 41 jours (785 nuitées) ce qui permet un réel travail d’évaluation et de réorientation des personnes hébergées. Aucune personne n’a d’ailleurs subit de retour à la rue à la fermeture du gymnase grâce au travail de tous les partenaires intervenants qui ont permis d’orienter ces personnes vers des centres d’hébergement d’urgence, des dispositifs « lit halte soin santé » ou des centres d’hébergement et de réinsertion sociale.

L’ouverture du gymnase municipal permet d’enclencher l’accompagnement et la prise en charge de ces personnes dans la durée en visant une réinsertion dans la société.

Ce dispositif d’accompagnement mené avec les services du 115 et l’action des travailleurs et médiateurs sociaux des associations montreuilloises La cité Myriam et LADOMIFA, consiste à orienter ces personnes démunies vers des structures adaptées qui, au-delà de l’hébergement d’urgence, vont tout mettre en œuvre pour étudier avec elles l’ouverture de droits sociaux et leur éviter le retour à la rue.

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Montreuil mène tout au long de l’année, en étroite articulation avec le Service social de la Seine-Saint-Denis, une politique globale de solidarité envers les plus démunis. Il coordonne avec de nombreux services municipaux (sports, bâtiments, restauration collective, économat, atelier, médiation, téléphonie, tranquillité publique, etc.) ce dispositif de mise à l’abri des personnes en grande précarité en période de grand froid.