2017 sera-t-elle l’année de l’insoumission ?

14729118_320177811681249_416340981669223005_nAprès la convention de la France Insoumise des 15 et 16 octobre derniers, voilà une première occasion de discuter du programme « L’avenir en commun », ce samedi 5 novembre dès 11h00 sur le marché des Ruffins à Montreuil, avec les insoumis-es de Montreuil.

Et également le lendemain avec nos ami-e-s insoumis-es de Bagnolet le dimanche 6 novembre dès 11h dans le centre ville sur la place Mandela.

A ces deux occasions, Eric Coquerel sera présent pour débattre avec les citoyen-ne-s de l’opportunité d’un changement de gouvernance pour 2017, autant sur la question de la présidentielle que sur les élections législatives qui vont suivre.

affichette_fi_montreuil_05-11-16L’élection présidentielle de 2017 peut être une chance pour notre peuple. C’est l’occasion de tourner pacifiquement et démocratiquement la page de l’ordre injuste et cruel dans lequel s’enfonce notre pays et notre continent.

2017 sera une année décisive : un nouveau traité européen sera proposé et le projet de marché commun avec les États-Unis sera achevé. Il faut les refuser. C’est le moment d’agir.

Pour nous c’est l’ère du peuple qui doit commencer ! La révolution citoyenne à laquelle nous croyons est le moyen pacifique et démocratique de tourner la page de la tyrannie de l’oligarchie financière et de la caste qui est à son service.

Notre pays n’a jamais été aussi riche. Il est donc temps de se donner les moyens de partager tout autrement les richesses que le travail de chacun produit. Protégeons de la finance les salariés et la production en France. Révolutionnons les impôts pour que tout le monde paye et selon ses moyens réels.

affichette_fi_bagnolet_06-11-16Il s’agit de faire naître une nouvelle France. Une France qui retrouve le goût du futur. Une France première nation écologique du monde. Une France aux avant-postes de la culture, de la science, de la technique, des savoir-faire, de l’humanité. Une France pionnière des mers et de l’espace.

Le changement climatique a commencé. Il ne faut plus céder aux lobbys productivistes pour changer notre façon de produire et de consommer.

Vouloir changer le cours des évènements est un devoir d’intérêt général humain. C’est un immense défi, bien sûr. Mais il ne doit pas nous effrayer. Faisons nôtres les mots de Jean Jaurès : « Un jour ou l’autre, dans notre pays de France, la grandeur des évènements répond à la grandeur de la pensée ».

Ensemble citoyennes et citoyens, soyons la France insoumise, soyons le peuple souverain.