Les bourses du travail sont de l’intérêt général, soutien de Franck Boissier à celle du Blanc-Mesnil

manif_Blanc-Mesnil_12-06
Crédit photo : Antoine

Une manifestation a eu lieu le 12 juin à 11h30 de la Bourse du Travail du Blanc-Mesnil jusqu’à l’hôtel de ville, où il y a eu de nombreuse prises de paroles de soutien.

Une initiative décidée après la décision de la nouvelle majorité du conseil municipal, de ramener la subvention à la Bourse du travail de 80 000 € à 23 000 €.

Effectivement le 24 avril dernier le conseil municipal du Blanc-Mesnil, dirigé aujourd’hui par le maire Thierry Meignen (UMP) depuis les dernières élections de mars 2014,  a pris la décision de supprimer les subventions et les locaux alloués à la Bourse du Travail de la ville.

Alors que sur le site internet de la ville il est encore écrit : « La bourse du travail propose une aide précieuse pour essayer de trouver une solution en cas de conflit lié aux conditions de travail, de licenciement ou de harcèlement. Ou simplement pour calculer des indemnités suite à un accident du travail ou un arrêt maladie.« 

Le maire UMP du Blanc-Mesnil, engendre par cet acte de suppression d’un outil essentiel pour les salarié-e-s de la ville, une guerre ouverte contre l’ensemble des travailleurs, syndiqué-e-s ou pas. Il choisi ouvertement de faire des syndicats ses principaux ennemis. Ce signal fort envoyé aux chefs d’entreprises donne toutes les interprétations possibles quand à l’avenir des salarié-e-s dans leurs défenses vis à vis d’abus du patronat.

Une pétition pour le maintien de la subvention et les moyens de fonctionnement de la Bourse du travail du Blanc-Mesnil a été lancée. Vous pouvez la retrouver ici.

Considérant que la Bourse du Travail est un bien d’utilité public, nécessaire pour défendre et promouvoir les droits des salarié-e-s.

Considérant que les conseillers municipaux de la majorité du Blanc-Mesnil ont pris une décision qui ne porte pas l’intérêt général.

Considérant que cette décision est un mépris total à la démocratie sociale.

J’appelle l’ensemble des Travailleur-ses, les membres des Conseil d’Administration des Bourses du Travail de Seine-Saint-Denis, les organisations syndicales du département et au-delà, à communiquer sur ce sujet, à apporter leurs soutiens à celle du Blanc-Mesnil.

J’apporte donc tout mon soutien au Conseil d’Administration de la Bourse du Travail du Blanc-Mesnil, aux salarié-e-s, aux syndicalistes qui défendent les travailleurs-ses.

Défendons ensemble la Bourse du Travail du Blanc-Mesnil : la maison de tous les travailleurs Blanc-Mesnilois !

Franck Boissier
Conseiller municipal de Montreuil
En charge du dialogue social