Communiqué de la Coordination Eau Ile de France pour la signature de la convention sociale Est Ensemble/Veolia

logo-tete-fourteenNous relayons ici le communiqué de la Coordination Eau Ile de France sur la tarification sociale de l’eau.

RDV aujourd hui mardi 13/09/16 à 11h45 devant Est Ensemble, 100 rue Gaston Roussel à Romainville.

La « convention sociale » est un cache misère

« L’aide eau solidaire » du SEDIF (Syndicat des eaux d’Île-de-France) a bénéficié en 2015 à 279 ménages sur tout le territoire d’Est Ensemble, soit 1% des allocataires du RSA ! C’est une goutte d’eau dans un océan de difficultés. « L’aide eau sociale », créée par Est Ensemble, renforce ce dispositif qui ne répond pas aux besoins de la population.

Les 40 000€ annuels de « l’aide eau sociale » prévue par Est Ensemble sont l’équivalent d’un jour et demi de la surfacturation dont tous les usagers d’Est Ensemble sont victimes avec le SEDIF et Veolia.

Pourquoi Est Ensemble et le SEDIF organisent-ils aujourd’hui une opération de promotion de Veolia sur le dos des plus pauvres ?

Il n’y a rien de social chez Veolia !

Veolia est le champion des coupures d’eau et des réductions de débit illégales. Veolia et la Saur sont à ce jour les distributeurs les plus condamnés par les tribunaux. Mois après mois, décision après décision, ces grandes sociétés de l’eau sont condamnées parce qu’elles bafouent la loi. En violation totale de la loi Brottes, ces distributeurs continuent de couper l’eau à des familles. Le Président d’Est Ensemble s’est d’ailleurs ému des coupures d’eau dans une lettre écrite à M. Santini. Comment des élus peuvent-ils tolérer que leur délégataire se place, de façon délibérée, hors la loi ?

Veolia n’hésite pas à recourir au licenciement abusif. C’est le cas de Marc Fazio en Avignon, licencié pour avoir refuser d’effectuer des coupures d’eau. Ce salarié parvenait à recouvrir les impayés par le dialogue avec les familles. Trop social pour Veolia !

Veolia maltraite et méprise les usagers domestiques. A Bondy, les compteurs de certains ménages n’ont pas été relevés pendant quatre ans. Au bout de ce temps, ils ont reçu une régularisation de facture de plusieurs centaines d’euros et des menaces s’ils ne payaient pas tout de suite ! Les changements de compteurs sont souvent aussi à l’origine de surfacturations brutales… Les dysfonctionnements de Veolia sont synonymes de difficultés supplémentaires pour les usagers.

Veolia entretient mal le réseau que lui confie la collectivité. Dernier exemple, au mois d’août, une rupture de canalisation a causé d’importants dégâts sur la voirie à Bagnolet.

Veolia choisit toujours l’intérêt de ses actionnaires au détriment de celui des usagers, des salariés et de la collectivité. La multinationale est dans une logique exclusivement économique. Elle est incapable et indigne d’exercer une mission de service public. Les élus doivent en tirer les conclusions. »

12/09/2016