POUR UN COMITE NATIONAL DE SANTE PUBLIQUE

Communiqué de Presse

Lancement du Comité national de Santé publique et des comités locaux

Le bilan humain, social et économique de la crise sanitaire de la pandémie du Covid-19 est lourd pour le pays et sa population, tandis que nous devons vivre désormais, dans la durée, avec le risque sanitaire. Alors que ce type de crise était annoncé depuis plus de quinze ans, celle-ci a révélé au grand jour l’incurie des pouvoirs publics qui ont volontairement refusé d’anticiper l’ampleur des conséquences de la pandémie. L’opération du « Ségur de la Santé » lancée hier par le Gouvernement ne nous le fera pas oublier. D’autres choix de santé publique étaient et demeurent possibles.

C’est pourquoi, malgré les limitations imposées aux libertés publiques pendant « l’état d’urgence sanitaire » qui se prolonge, des hommes et des femmes de professions, d’horizons et de générations diverses, confrontés au risque sanitaire, ont décidé d’entreprendre une démarche citoyenne permettant d’interroger chaque étape, passée et à venir, du confinement et du déconfinement, afin que plus jamais une telle catastrophe ne se répète.

Ils et elles instituent le Comité national de Santé publique et ses comités locaux, en mobilisant ensemble professionnels de santé, chercheurs, usagers, salariés, citoyens… dans l’action et la formulation de propositions, pour reconstruire un service public de santé répondant aux besoins, parce que la santé est l’affaire de toutes et tous.

Ce Comité de santé publique entend notamment :
– insister sur les urgences sanitaires et de protection population qui demeurent face au Covid-19, (accessibilité des masques, du gel, des tests, des lits d’hôpitaux et des moyens de la santé…)
– revendiquer la transparence des données de santé qui sont pour l’instant tronquées par les pouvoirs publics qui établissent des critères de « déconfinement » hors de tout contrôle.
– établir un état des lieux sanitaire continu pour tous les secteurs de la société : notamment dans les hôpitaux, les EHPAD, les entreprises, les écoles, les transports… en pointant les responsabilités de chacun, afin de pouvoir construire un système global de santé.
– nouer des relations avec les collectifs, associations, syndicats qui agissent en faveur de la santé publique dans une démarche de démocratie sanitaire.

Retrouvez la vidéo de notre conférence de presse du 5 juin 2020

Page Facebook : https://www.facebook.com/comitesantepublique/

Contacts presse:

Catherine Fayet :
06 81 84 23 38
fayet.catherine@free.fr

François Guedj :
06 89 58 28 01
francois.guedj@wanadoo.fr

 

Liste des premiers signataires

Collectifs

Soignons Ensemble
Collectif Inter-Blocs
Collectif Inter-Urgences
Collectif pour l’Hôpital de Moutiers
Ademat- H (association pour la défense, le maintien et l’amélioration de la maternité et l’hôpital de Remiremont

Premiers signataires :
Diane Adam, ergonome consultante en santé sécurité conditions de travail, CGT ;
Dominique Assayag, Paris ;
Joëlle Attia, retraitée de l’APHP, Paris ;
Dominique Baqué, retraitée de l’Université ;
Jean-Marc Bédécarrax, enseignant, Sud-Education Paris ;
Dr Mathieu Bellahsen, psychiatre, praticien hospitalier, chef su pôle 92G02 Asnières-sur-Seine, Hauts-de-Seine, 92 ;
Michel Bilis, Directeur d’Hôpital honoraire, Paris ;
Franck Boissier président de l’Union des familles laïques Montreuil, Seine-Saint-Denis, 93 ;
Véronique Bontemps, Anthropologue, CNRS, collectif GJ Enseignement Recherche ;
Gérard Bras, professeur de philosophie (honoraire) ;
Gwenaëla Caprani, élue des familles au conseil de vie sociale d’un Centre d’accueil de jour ;
Céline Carlen, CGT Commerce ;
Aurélien Carotenuto-Garot, citoyen engagé ;
Claudia Chaffard, retraitée EN, militante LFI, Gilets Jaunes ;
Grégory Chakir, IBODE, membre du Collectif Inter-Blocs ;
Gérard Chaouat, immunologiste, directeur de recherche émérite CNRS, syndicaliste SNCS-FSU ;
Flavien Chailleux, inspecteur du travail, Seine-Saint-Denis, 93 ;
Natacha Chetcuti-Osorovitz, sociologue, ENS, Paris Saclay ;
Dr Jean-Paul Chardon, psychiatre des hôpitaux, ancien médecin chef de service ;
Marie-Pascale Chevance, psychanalyste, Paris ;
François Cocq, essayiste, association Corona victims ;
Montserrat Comas, enseignante ;
Nathalie Combase, retraitée EN, insoumise, Paris ;
Nathalie Coutinet, économiste, Université Paris 13, Les économistes atterrés ;
Thomas Coutrot, économiste et statisticien ;
Anne Dartigues, éditrice ;
Clara Da Silva, enseignante de philosophie au lycée Lavoisier, Paris ;
Jean-Paul Domin, économiste, Université de Reims Champagne-Ardenne, Les économistes atterrés, Reims, Marne, 51 ;
Bruno Dell, écrivain, Pezenas, Herault, 34 ;
Yannick Delaby, Paris ;
Claire Delaroche, Les Constituants, Paris ;
Marie José Del Volgo, médecin hospitalier et maître de conférences honoraire ;
Arnaud de Morgny, GRS, co-référent Ile-de-France ;
Jean-Marc Domart, CGT, retraité ;
Bruno Drweski, maître de conférence, CGT, ARAC, Malakoff, Hauts-de-Seine, 92 ;
Caroline Dugué, assistante sociale, GRS, Poitiers, Vienne, 86 ;
Romain Dureau, agroéconomiste, Clermont-Ferrand, Puy de Dôme, 63 ;.
Frédéric Faravel, GRS, Bezons, Val d’Oise, 95 ;
Patrick Farbiaz, Pour une écologie populaire et sociale ;
Catherine Fayet, infirmière, syndicaliste, Sud-Santé, secrétaire. Union syndicale Solidaires 91, Essonne, 91 ;
Georges Federmann, psychiatre, Strasbourg, Bas-Rhin, 67 ;
Isabelle Ferrari, psychologue EN, retraitée ;
Caroline Fiat, députée dans la 6è circonscription de Meurthe-et-Moselle-Gauche Républicaine et Socialiste- Groupe parlementaire LFI ;
Gérard Filoche, inspecteur du travail retraité ;
Sara Feuerstein, accompagnante en bilan de compétences, Paris ;
Jean-Robert Franco artiste-auteur ;
Bernard Friot, sociologue,
Christophe Gache, rédacteur web, Alès, Gard, 30
Bernard Gsell, co-président du Collectif pour l’hôpital de Moutiers, Savoie, 73 ;
Riva Gherchanoc, ancienne maire-adjoint à la santé de Montreuil, 93
Nicolas Glière, Stylos rouges ;
Roland Gori, psychanalyste, L’appel des appels, Marseille
Christian Granger, informaticien, retraité ;
François Guedj, enseignant, syndicaliste, Groupe d’histoire sociale, Paris ;
Pascal Guillot, enseignant-chercheur, université Versailles-Saint Quentin, 78 ;
Hugo Guirodou, GRS, Aubervilliers, 93 ;
Philippe Hervé, journal Respublica ;
Odile Hélier, retraitée, Collectif de défense de l’Hôtel Dieu, Paris ;
Laurent Heyer, secrétaire général d’Avenir Hospitalier et du Conseil national professionnel de l’anesthésie-réanimation, anesthésiste-réanimateur, Lyon, Rhône, 69
Vincent Houillon, professeur de philosophie, Taverny, Val d’Oise, 95 ;
Hugo Huon, Collectif inter-urgence ;
M’hamed Kaki, militant associatif, Nanterre, 92 ;
Karim Khelfaoui, médecin généraliste, Bas les Masques !, Marseille,
Asad Khokhar, GRS, référent Val de Marne, 94 ;
Dr Gérald Kiersek, médecin urgentiste, APHP, Paris ;
Emmanuel Kosadinos, psychiatre des hôpitaux, Marseille ;
Jean Lafont, PEPS, Paris
Maïder Lafourcade, enseignante, Paris 18e ;
Jean-Charles Lallemand, attaché d’administration, syndicaliste ;
Thierry Lang, épidémiologiste, Toulouse ;
François Largeron, GRS, Paris ;
Manon Le Bretton, enseignante, militante pour la santé environnementale, Les Constituants, Aude, 11 ;
Philippe Lebrun, syndicaliste, militant des droits de l’homme, Paris ;
Michelle Lecolle, enseignante-chercheuse, université de Lorraine, Metz, Moselle, 57 ;
Jeannick Le Lagadec, conseillère départementale en charge de la Santé, Val de Marne 94 ;
Patrice Leguerinais, Union des familles laïques, Créteil, Val de Marne, 94 ;
Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice de Paris, Gauche Républicaine et socialiste ;
Marion Mallfatti, Paris 11e ;
Dr Philippe Manet, Demain la Santé ;
Philippe Martinais, enseignant, Lycée Jean Renoir, Bondy, Seine-Saint-Denis, 93 ;
Jérôme Martin, enseignant, historien, Seine-Saint-Denis, 93
Alain Massalsky, Ensemble-Insoumis, Paris 11e ;
Henri Mermé, ingénieur INSERM, retraité, Paris ;
Nathalie Meunier, élue CGT RATP ;
Dominique Méda, philosophe, professeur de sociologie, université Paris Dauphine ;
Sarah Michel, orthophoniste ;
David Missud, médecin, Paris ;
Sacha Mokritzky, rédacteur en chef de Reconstruire ;
Robi Morder, juriste du travail ;
Corinne Morel-Darleux, écrivaine, conseillère-régionale Auvergne Rhône Alpes ;
Hatem Nafti, essayiste, militant LFI ;
Alain Pachot, GRS, co-référent Ile-de-France, Seine-et-Marne, 77 ;
Stéphane Pauvert, enseignant, Sud-Education Paris, ancien vice-président d’Act-up-Paris ;
Anne Sophie Pelletier, députée européenne FI, ancienne AMP en EHPAD ;
Bruno Percebois, médecin pédiatre de service public, militant du droit à la santé et à la protection sociale universelle et solidaire ;
Jean Pierrel, président de l’association de défense de l’hôpital et de la maternité de Remiremont, Vosges, 88 ;
Frédéric Pierru, sociologue, CNRS, Lille
Pascal Priestley, journaliste ;
Shaïsta Raja, étudiante en droit, GRS, Val d’Oise, 95 ;
Serge Rémy, chargé de projets urbains Asie du Sud-est ;
Anne-Flore Rives, militante LFI ;
Mickaël Rouyar, enseignant de SES, Seine-Saint-Denis, 93 ;
Sébastien Saguer, Nîmes, Gard, 30 ;
Xavier Sauvignet, avocat au barreau de Paris ;
Elodie Schmitt, IBODE , Hôpital Henri Mondor, Collectif inter-blocs, Sud Santé, Créteil, Val de Marne, 94 ;
Marc Sebag, chargé de projet, enseignant, Paris ;
Patrick Silberstein, médecin généraliste ;
Nicole Smolski, anesthésiste-réanimatrice à la retraite, Hôpital de la Croix Rousse, ancienne dirigeante du syndicat des anesthésistes-réanimateurs, le SNPHARE, Lyon, Rhône, 69 ;
Makis Solomos, université Paris 8 ;
Bruno de la Soudière, président les Amis de Paris 17 ;
Alfred Spira, Professeur honoraire de santé publique et d’épidémiologie, membre de l’Académie nationale de médecine, Paris.
Frédérick Stambach, médecin généraliste, Soignons Ensemble !, Ambazac, Haute-Vienne, 87 ;
Jean-Michel Sterdyniak, médecin du travail, syndicaliste, Seine-Saint-Denis, 93 ;
Bernard Teper, co-animateur du Réseau Éducation Populaire (REP), Créteil, Val de Marne, 94 ;
Jean-Pierre Terrail, sociologue, GRDS ;
Elisa Tétard, enseignante en Lycée professionnel, Paris ;
Jean-Jacques Toubhans CGT, Argenteuil, Val d’Oise, 95 ;
Eric Tricot, infirmier anesthésiste, syndicaliste, Sud Santé, Créteil ;
Boris Valentin, professeur des universités, militant LFI, Les Lilas, Seine-Saint-Denis, 93 ;
Julien Vernaudon, médecin gériatre hospitalier, Hospices civils de Lyon, Soignons Ensemble !, Lyon ;
Louisa Voilqué, CLCS, FLP ;
Norbert Vuidepot, militant LFI, Paris ;
Olivier Youiniou, infirmier anesthésiste, co-secrétaire Sud Santé APHP ;
Hugo Zann, militant LFI, Paris;

pouruncomitedesantepublique@gmail.com