Riva Gherchanoc : Fin de mandat mars 2014/mai 2020

Le nouveau conseil municipal de Montreuil s’est installé ce jeudi 28 mai 2020 à 17h

Voilà mes fonctions de maire-adjointe à la Santé, l’Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les Violences Faites aux Femmes prennent fin. Egalement élue de quartier sur Signac-Murs A Pêches et enfin conseillère au territoire d’Est-Ensemble.
.

Ce mandat municipal m’a permis durant ces 6 années :
– de compter parmi les voix pour le retour en régie publique de l’eau

– de défendre le patrimoine des MAP et refuser toute construction sur les parcelles concernées par le projet métropolitain d’EIF.

– de promouvoir la santé publique et la liste est longue : construction d’un nouveau centre de santé (même si j’aurais préféré qu’il soit de plein pied), accès aux droits pour les AME/CMU, sport-santé, lutte contre l’habitat insalubre, contre les marchands de sommeil, santé des femmes avec pratique de l’IVG médicamenteuse, formation des soignants sur les violences faites aux femmes, convention signée avec l’hôpital intercommunal (oui la 1ère!), santé mentale et inclusion par le logement, construction d’un établissement pédo-psychiatrique de Ville Evrard (bd Boissière), la mutuelle communale, la réalisation d’un diagnostic santé de la population et signature du 3eme Contrat Local de Santé avec de nombreux partenaires, pour développer par exemple la santé-environnementale, etc…

– de prendre la présidence par intérim en période de crise pour ne pas fermer l’établissement pour enfants autistes Jean Macé dont l’hôpital de jour

– d’oeuvrer pour le devenir du CMPP Lucien Madras et de se fâcher sérieusement quand il le fallait pour changer de présidence et de conseil d’administration

– de promouvoir l’Egalité F/H avec la mise en place notamment du Budget Sensible au Genre dans deux directions: la Jeunesse et les Sports

– et alors ce qui m’a le plus pris aux tripes c’est la lutte contre les Violences Faites aux Femmes, il en a fallu de l’énergie et de la détermination face à ce système!

Avec Isabelle, la directrice de la Maison des Femmes Therese Clerc

Impossible de lister, heureusement le Reseau des professionnel.les était présent. Les outils dont ils et elles avaient besoin comme l’annuaire, le mémo ont été créés. Je n’oublie pas les 3 féminicides sur notre ville en 6 ans, Poupette, Aïcha et Mariama.

Ces 6 années ont été riches intellectuellement, elles ont été ponctuées d’évènements joyeux (les fêtes de la ville, le festival des MAP, les parades métèques, …), tristes (mort de Tignous suite à l’attentat au siège de Charlie, décès de Thérèse Clerc).
La vie… tout simplement.

Enfin j’avoue que finir sur une situation inédite, celle du COVID entre confinement et déconfiture… c’était le summum!

Je peux dire la fierté que j’éprouve pour le personnel communal sans qui je n’aurais pas pu mettre le quart des choses en musique.

Le combat continue camarades!

Amitiés, sororité et fraternité

Riva Gherchanoc