Conseil municipal du 13-12-17 : Intervention de Franck Boissier sur le rapport d’activité 2016 du SIPPEREC

L’heure tardive au moment de ce point 47 sur 70, plus la fatigue pesante, et afin d’éviter de rallonger le conseil municipal, je n’ai pas lu l’ensemble de mon intervention en CM. En voici l’intégralité sur ce rapport et notamment sur la question de la pose des compteurs Linky. L’essentiel a été dit oralement, la demande d’un moratoire comme l’a fait le maire PCF de la ville de Saint-Denis.

Franck Boissier

———————–

Délibération 47 – Rapport d’activité 2016 du SIPPEREC

Chères montreuilloises, chers montreuillois, chers collègues, monsieur le Maire,

Même si nous nous réjouissons que dans l’activité 2016 il figure la mise en service du réseau de chaleur géothermique YGEO. Et que ce réseau de chaleur soit développé sur les villes de Rosny-sous-bois, Noisy-le-Sec et Montreuil, et qu’il alimentera tout particulièrement l’ensemble des logements et équipements de la ZAC Boissière Acacia, dont le futur groupe scolaire Louis et Madeleine ODRU.

Il n’en reste pas moins que dans ce rapport il y a un couac, en ne parlant pas ou peu de la mise en place des compteurs LINKY !

Le magazine « Que choisir » rappelle dans un dossier récent que l’installation de ce nouveau compteur intelligent se fait à marche forcée et sans précaution minimale, en totale contradiction avec les recommandations des experts d’ENEDIS! Engendrant de nombreuses problématiques pour les usagé.e.s. Matériel hors service après installation du LINKY, horaire « heures creuses » désactivé, problème de santé chez certain.e.s, box internet défaillantes, chauffe-eau électrique qui ne redémarre pas ou fonctionne en permanence en heures pleines… Pire ! ENEDIS n’assume aucunement toutes ces conséquences dues à la pose des nouveaux compteurs, laissant les usagé.e.s seul.e.s face à leur problèmes.

Malgré des décisions prisent par de nombreuses communes comme nos voisins de Fontenay-sous-bois de refuser l’installation du LINKY sur leurs territoires, ENEDIS fait fi d’une écoute des usagé.e.s et des élu.e.s locaux, alors qu’elle devrait se faire naturellement par une entreprise délégataire d’un service public. Le SIPPEREC devrait s’en inquiéter mais ne dit mot sur cette question.

Plus de 35 millions de compteurs électriques, non-intelligents, sont installés en France, et jusqu’à preuve du contraire, ils fonctionnent très bien ! Le compteur LINKY, lui, a une durée de vie limitée. Ce sont donc des millions de compteurs, en parfait fonctionnement, qui vont être mis au rebut, sans réemploi. Merci pour la transition énergétique qui dans ce cas précis ne colle pas à transition écologique! C’est aussi plus de 20 000 postes d’agents releveurs qui seront supprimés à l’avenir.

Au regard de l’ensemble des problématiques, que peuvent rencontrer les citoyen.ne.s montreuillois.e.s, notamment sanitaires, sociales et matériels … engendrées par la pose des compteurs LINKY, il est temps de faire preuve du principe de précaution !

La loi nous confirme que les villes sont propriétaires des compteurs et qu’ENEDIS est seulement concessionnaire par l’intermédiaire du SIPPEREC. De plus, le financement de ce compteur est assuré par les consommateurs via le tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (TURPE) à raison de 1 à 2 euros par mois prélevés sur les factures d’électricité…

Monsieur le Maire nous (Elu.e.s du groupe France insoumise) vous demandons, ainsi qu’à Ibrahim Dufriche-Soilihi, 1er adjoint en charge du numérique et de la transition écologique, à Gaylord Lechequer, vice-président au SIPPEREC, qu’un moratoire soit établi à Montreuil sur l’installation de ce nouveau compteur, et qu’un dialogue soit organisé avec le collectif anti-LINKY de Montreuil.

—————

Vous pouvez également retrouvez notre position sur les compteurs Linky lors de notre déclaration du 28 juin 2017 en conseil municipal, où nous demandions « l’arrêt immédiat de l’installation des compteurs Linky au sein de l’OPH de la ville que Vous seul, monsieur le Maire, en votre qualité de président, pouvez demander officiellement au nom des locataires.« 

Également la position des élu.e.s du Parti de Gauche (Laurent ABRAHAMS, Franck BOISSIER, Riva GHERCHANOC) lors du conseil municipal du 6 juillet 2016 –> http://montreuilvudici.fr/?p=12