Intervention sur le transfert de l’OPH montreuillois à Est-Ensemble

fiIntervention de Laurent ABRAHAMS au conseil municipal du 27 septembre 2017 :

Monsieur le Maire, cher.e.s collègues, mesdames et messieurs

La loi NOTRe, voté durant l’été 2015 a décidé d’une nouvelle organisation de nos collectivités notamment en créant la métropole du grand Paris au prétexte de faire des économies d’échelle et d’entrer dans la compétition mondiale des métropoles dont on se demande quels avantages les habitant.e.s ne travaillant pas dans la haute finance pourraient tirer.

Cette loi, comme d’autres depuis a bien entendu été prise sans que l’avis des principaux concernés ne soit demandé.

Depuis l’adoption de cette loi, on assiste à une longue série de désorganisation, parfois au point où les institutions se retrouvent à prendre des décisions en urgence simplement pour savoir qui ramassera les ordures ménagères le lendemain, mais également une mise à distance systématique entre les habitant.e.s et le lieu ou sont prises les décisions.

Aujourd’hui, cette délibération fait semblant de demander l’avis des élus municipaux quant au rattachement de l’office public d’habitat montreuillois à l’établissement public territorial Est Ensemble.

Semblant, en effet, puisque sans avis du conseil municipal le rattachement sera prononcé par le préfet.

Est-il besoin de rappeler les menaces qui pèsent sur le logement social ?

• Alors que les représentants des HLM ont claqué la porte des négociations avec le gouvernement suite à l’annonce de la baisse les APL faisant courir un risque inédit sur l’équilibre financiers des bailleurs sociaux risquant à très court terme de ne plus permettre l’entretien de leur parc.

• Alors que l’assèchement du financement de toute l’organisation du logement social est menacé par le gel des intérêts du livret A pour détourner l’épargne populaire vers les produits financiers des banques privées et autres assurances qui en veulent toujours plus pour aller jouer dans la bulle financière, alimenter leur paradis fiscaux et donc faire de nos vie un enfer.

• Alors, que de nouvelles incertitudes pèsent sur l’existence des EPT et sur le devenir de leurs agents, à la suite des annonces du Président Macron

Cette délibération annonce qu’un des acteurs majeurs de l’habitat social des montreuilloises et des montreuillois va être rattaché demain à Est Ensemble et après demain, sans doute sous une forme ou sous une autre, à la métropole du grand Paris.

Demain quand l’office public d’habitat montreuillois d’Est Ensemble, comme d’autres bailleurs sociaux sera en difficulté pour assurer l’entretien, que les habitants bien que n’étant pas propriétaires ou n’ayant pas les moyens de se loger décemment dans un parc privé dont les prix sont devenus fous, se plaindront légitimement d’un manque d’entretien et d’investissement, vers qui se retourneront-ils ? Vers les élu.e .s locaux bien entendu ! Et quand ces derniers répondront que le pouvoir de décision est ailleurs, ces citoyens et ces citoyennes auront une raison supplémentaire de s’abstenir d’aller voter pour une des rares élections qui les mobilisait encore.

Ainsi, Monsieur le maire, cher.e.s collègues comme pour tant d’autres délibérations qui découlent de cette loi NOTRe et qui dépossèdent les citoyens et les citoyennes de leur pouvoir de décision nous voterons contre.

Laurent ABRAHAMS