POUR UN COMITE NATIONAL DE SANTE PUBLIQUE

Communiqué de Presse

Lancement du Comité national de Santé publique et des comités locaux

Le bilan humain, social et économique de la crise sanitaire de la pandémie du Covid-19 est lourd pour le pays et sa population, tandis que nous devons vivre désormais, dans la durée, avec le risque sanitaire. Alors que ce type de crise était annoncé depuis plus de quinze ans, celle-ci a révélé au grand jour l’incurie des pouvoirs publics qui ont volontairement refusé d’anticiper l’ampleur des conséquences de la pandémie. L’opération du « Ségur de la Santé » lancée hier par le Gouvernement ne nous le fera pas oublier. D’autres choix de santé publique étaient et demeurent possibles.

C’est pourquoi, malgré les limitations imposées aux libertés publiques pendant « l’état d’urgence sanitaire » qui se prolonge, des hommes et des femmes de professions, d’horizons et de générations diverses, confrontés au risque sanitaire, ont décidé d’entreprendre une démarche citoyenne permettant d’interroger chaque étape, passée et à venir, du confinement et du déconfinement, afin que plus jamais une telle catastrophe ne se répète.

Lire la suite POUR UN COMITE NATIONAL DE SANTE PUBLIQUE

16 JUIN : MOBILISATION POUR L’HOPITAL PUBLIC

APPEL DU COMITE DE DEFENSE DU CHI A. GREGOIRE A  MONTREUIL

16 JUIN : MOBILISATION POUR L’HOPITAL PUBLIC

La grave crise sanitaire que nous venons de vivre atteste, s’il y en avait besoin, de la nécessité d’un système de santé public en bonne forme. L’épreuve que nous venons de subir a montré combien avaient raison celles et ceux- et nous en sommes- qui alertaient depuis plusieurs mois, voire des années, sur l’extrême  indigence et donc de la faiblesse de l’hôpital public. Celui-ci n’a tenu que par la mobilisation, l’engagement professionnel des hospitalier.e.s, dans un dénuement matériel inimaginable et par l’arrêt des prises en charge des malades non-covid et non urgentes, provoquant ainsi des ruptures de soins graves de conséquences. Ainsi à l’hôpital intercommunal A. Grégoire de notre bassin de vie, sans protections au départ, toutes les catégories de personnels, secondées par des élèves bénévoles, ont pris en charge  jusqu’à 200 patients au même moment, sans compter leur temps et au péril de leur propre santé !

Lire la suite 16 JUIN : MOBILISATION POUR L’HOPITAL PUBLIC